Diversification un monde de possibilités

qui gagnent à être connues.

par | 10 Fév, 2020 | Epargne

Temps de lecture : 7 minutes

Voudriez-vous fermer les yeux une petite seconde ? Imaginez maintenant que vous partez en vacances. Plutôt sympa, ça, non ?!

Bon, nous sommes au petit matin, vous venez de quitter l’avion qui vous a transporté vers une destination de rêve. Le vol a duré dix heures et vous êtes affamés. A votre arrivée à l’hôtel, vous êtes dirigés vers un buffet à perte de vue avec des victuailles toutes plus alléchantes les unes que les autres.

Et là, vous m’expliquez que vous allez vous satisfaire d’une tartine pain-beurre-confiture et d’un café, parce que ça, vous connaissez et c’est plus sûr. Vraiment ?! Mais non bien sûr… Et si vous offriez à votre épargne un petit déjeuner continental ?

D’une manière plus terre à terre, pourquoi est-il devenu impératif de diversifier notre épargne et de nous tourner vers d’autres solutions ?

Vous trouvez que la question est bonne, vous allez voir que vous avez raison de vous la poser ! Et à l’issue de la lecture de cet article, ne refoulez pas cet irrésistible désir de m’appeler…

Pour ceux qui ont raté les deux premiers épisodes, retrouvez-les sur les liens qui suivent :

1- De notre attachement à une culture financière ancestrale.

2- Du risque à la sécurité, des définitions à revoir…

C’est souvent pour cette raison que mes clients poussent la porte du cabinet KAMPOStratégie, pour y venir…

Car après avoir pris le temps de décortiquer leurs relevés de comptes (Livret A – LDDs – Assurance-Vie – Compte à termes…), ils font le triste constat du rendement que reçoit leur épargne !

Lors de l’un de mes derniers rendez-vous, Madame MICHU, dépitée, me disait, en prenant son mari à témoin « même Jules, notre cancre de fils, n’a pas d’aussi mauvaises notes sur ses relevés ; c’est vous dire… »

1- Pourquoi les rendements de votre épargne sont-ils si médiocres ?

2- Ces supports, que vous suralimentez, sont-ils aussi sécuritaires que ça ?

🔸Pour répondre à la première question, que l’on parle de nos : Livrets A – LDDs – PEL – CEL – Fonds Euros – PEL CEL… l’analyse qui va suivre s’applique à l’ensemble de ces supports !

Comment en est-on arrivé à des rendements plus bas que les notes du petit Jules (ou si médiocres)

L’ensemble de ces supports sont composés de valeurs dites obligataires.

Sans rentrer dans les détails, une obligation est une dette, un emprunt.

Il peut s’agir d’un emprunt d’état, ou d’un emprunt d’entreprise.

Pour ce qui nous concerne, il s’agit essentiellement d’emprunts étatiques.

Regardez les obligations assimilables du trésor (OAT) sur internet, et vous allez frémir… OAT 10 ans.

Si l’on parle « Obligation » on parle de « Taux d’Emprunt », vous l’avez compris.

Cela ne vous a pas échappé, les taux d’emprunts n’ont fait que chuter, sur ces dernières années.

La rémunération de vos différents livrets et Fonds euros « classiques » étant étroitement corrélé aux taux d’emprunts, ceux-ci ne peuvent que chuter, d’où la baisse permanente du rendement de votre épargne.

🔸Pour répondre à la deuxième question, quand est-t-il vraiment de la sécurité de ces supports ?

Si l’on reprend la devise de Paris-Match : « le poids des mots, le choc des photos », la réponse se trouve dans le graphe plus bas. Permettez-moi toutefois de vous la commenter.

Oui, en effet lorsque vous placez en début d’année 10 000€ sur votre livret, à chaque consultation annuelle vous voyez bien apparaître le même chiffre (Hors retraits)

Ce constat est malheureusement incomplet, car vous oubliez un paramètre important « L’inflation » ou « Le coût de la vie »

Partons d’une inflation en rythme annuel de +1% à fin 2019.

A l’heure où vous lisez ces quelques lignes, vos Livrets A et LDDs vous rapportent +0,5% (de quoi faire rire le petit Jules)

Votre épargne de précaution va donc perdre consciencieusement 0,5% par an tant que ces deux paramètres ne changeront pas.

Si vous prenez le temps de regarder le graphique ci-dessous, faites le cumul de ce que vous avez perdu depuis 2018.

Secouez-le comme vous voulez, le constat est bien là : vous perdez de l’argent, autrement dit votre épargne vous coûte plus cher qu’elle ne vous rapporte.

Faisons une autre analyse, qui pour moi est encore plus importante que cette première.

Les banques et les assureurs cherchent à vous servir du rendement sur votre épargne.

Nous sommes à la période où les rendements des fonds euros vous sont annoncés. Jusqu’à maintenant, pour essayer d’être les meilleurs, les compagnies puisaient dans leurs réserves (leurs fonds propres)

Toutefois, comme les taux ne remontent pas, voire sont en négatif sur certaines périodes et que les rendements servis ont été supérieurs aux gains véritablement réalisés, ces grands groupes ont largement puisés sur leurs réserves, l’impact sur leurs liquidités, leurs capacités à vous rembourser, pourrait être pour certains mis en défaut.

Ne pensez pas que j’exagère, souvenez-vous de 2011 en Grèce et de 2013 en Espagne…

Si un besoin massif de liquidités se faisait sentir chez les épargnants français, les banques auraient-elles toute la capacité à nous servir ?

Nous n’en sommes pas là certes, toutefois si vous avez pris le temps de lire ces lignes, vous en conviendrez… les concepts de disponibilité et de sécurité ne sont pas aussi solides que sur le papier.

L’importance de diversification prend tout son sens depuis quelques années, et de plus en plus ces derniers mois.

Sécurité et disponibilités sont à envisagé différemment, pour les années à venir et ce tant que les taux ne remonteront pas durablement !

Je vous présenterai dans mon prochain article :

Le « Guide du Routard » de l’épargnant : quelles sont ces solutions, leurs configurations, leurs risques, leurs disponibilités, leurs sécurités… ?

Vous aurez ainsi tous les éléments pour remonter la moyenne de votre épargne et ne plus être la risée du petit Jules.

Et pour ceux qui ont pris trop de sueurs froides à la lecture de ces lignes et qui ne souhaitent plus attendre, il vous suffit simplement de composer ce numéro : 06 47 29 23 21

Je vous offre un premier rendez-vous d’analyse complète de la composition de votre épargne !

A l’issue de ce rendez-vous, je vous apporterai les solutions concrètes à mettre en place pour donner une seconde vie à votre épargne, en conservant la sécurité, la disponibilité et obtenir de la rentabilité !!

 

 

 

 

 

 

Et si nous en parlions ensemble?

06 47 29 23 21

Par mail

Guillaume Charpentier

Conseil en Investissement Financier (CIF) n° E 00 84 52 Membre de l’ANACOFI
Inscrit à l’ORIAS n° 160 05 083 (www.orias.fr
Courtier en Assurance (CA)
Mandataire en Opération de Banque et Service de Paiement (MOBSP)

Vous vous posez des questions à propos de la performance de votre épargne?

 

Contactez moi, je me ferai un plaisir de répondre à vos questions.

06.47.29.23.21