FAITES APPEL DE VOS IMPÔTS POUR 2020…ET…ACTION

par | 10 Sep, 2020 | Fiscalité

Temps de lecture : 7 minutes

Impôts : Scène 2 « Clap » ça tourne :

Quand j’étais enfant, je rêvais d’être réalisateur de cinéma. Aujourd’hui encore, je me surprends à imaginer des scènes de chefs d’œuvres hollywoodiens qui auraient pu être miens.

Imaginons ensemble celle-ci et vous verrez que la réalité rejoint presque la fiction :

Une salle d’audience digne des 12 salopards

Une voix sans timbre annonce l’entrée de l’éminent juge, M. BERCY.

Un homme attend, assis dans le petit couloir attenant, exigu et sombre. La voix reprend dans la grande pièce voisine :

Faites entrer le prévenu : M. CONTRIBUABLE.

Tout penaud, la gorge serrée, dans son plus beau costume, il s’installe à une table dont le bois garde encore les traces de l’émotion ressentie l’an passé, à la lecture du verdict. Ce n’est pas la première fois. Cela se reproduit tous les ans, inlassablement.

L’honorable juge BERCY, impassible, assène :

« M. CONTRIBUABLE, marié, père de deux enfants, propriétaire de votre résidence principale.

Pour avoir travaillé les 12 mois de l’année précédente et avoir délibérément dépassé les 35 heures en vigueur, l’Etat vous somme de vous acquitter d’un impôt sur le revenu de 9 700€, hors impôts fonciers et prélèvements sociaux qui vous seront communiqués par la suite.

Ces montants viendront s’ajouter à votre taxe foncière et taxe d’habitation pour la détention d’une résidence principale. »

Le verdict était tombé ! 9 700€ d’impôt sur le revenu, près de 2 mois de salaire de son foyer.

Comment cela a-t-il pu se produire ?

Son implication des années passées et la performance de ses résultats professionnels, l’avait conduit, un an plus tôt, à se voir offrir une revalorisation de ses revenus. A cette même période, son ainé avait quitté le foyer fiscal, lui faisant perdre une part.

Dans la balance impôts / contribuable, il avait ajouté quelques jetons dans le mauvais plateau de la balance.

Il avait bien demandé à son Tanguy de fils de revenir, malgré les supplications contraires de son épouse.

Il s’est même entendu murmurer dans le bureau de son patron : « Finalement, chef, on ne pourrait pas annuler mon augmentation… ? »

Il se souvient que la dernière fois, l’année dernière, il s’était juré « plus jamais ça ! »

Il s’était promis d’agir en amont. Bon contribuable il demeurerait, cependant ses revenus resteront ou reviendront dans son foyer. Et il ne fit rien…

  • Ça vous rappelle quelque chose ?! Pourtant, toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé n’est que pure coïncidence… ou pas, en fait… –

Si cette histoire vous glace le sang (je sais, j’aurais pu être le nouveau Scorcèse) alors c’est le moment de prendre les choses en main. Une fois votre déclaration établie, votre avis d’imposition n’a pas tarder à vous êtes remis.

Nous avons ça de merveilleux en France : Moult solutions pour régulariser notre fiscalité, tout en conservant nos revenus durement gagnés.

A travers des investissements dans l’immobilier, pensez aux SCPI Fiscales qui vous offrent les mêmes avantages que l’investissement en direct et plus encore. Au premier rang de ces avantages, le fait de calibrer votre investissement selon votre capacité à investir, votre volonté de financer ou la réduction cherchée. Ces avantages sont ici.

Par l’intermédiaire de placement financier comme le Plan Epargne Retraite (PER), nouvelle mouture depuis la loi Pacte qui vient englober le Madelin, le PERP et une partie de l’épargne d’entreprise comme l’Article 83….

Grace au Fond d’investissement de Proximité (FIP), vous pouvez profiter d’une réduction fiscale sur vos revenus de l’année pouvant atteindre 30% de réduction sur le montant de votre impôt. Une infographie ici.

Vous êtes dans votre droit de vouloir conserver vos revenus, de faire appel.

Cela ne fait pas de vous un mauvais contribuable, d’autant moins que c’est l’Etat qui met en place ces solutions !!

La toge n’est pas dans les accessoires de notre cabinet, et nos chemises ne portent pas 33 boutons, nous n’avons pas besoin de vous défendre.

Toutefois vous conseiller et vous accompagner pour servir vos intérêts fait partie des obligations de notre métier.

C’est donc avec plaisir que je prendrais le temps de vous présenter plus en détails les solutions qui existent, tenant compte de votre situation et de vos attentes.

Pour contacter KAMPOStratégie : 06 47 29 23 21 / gcharpentier@kampostrategie.fr

Et si nous en parlions ensemble?

06 47 29 23 21

Par mail

Guillaume Charpentier

Conseil en Investissement Financier (CIF) n° E 00 84 52 Membre de l’ANACOFI
Inscrit à l’ORIAS n° 160 05 083 (www.orias.fr
Courtier en Assurance (CA)
Mandataire en Opération de Banque et Service de Paiement (MOBSP)

Vous vous posez des questions à propos de la performance de votre épargne?

 

Contactez moi, je me ferai un plaisir de répondre à vos questions.

06.47.29.23.21