Compte-titres, le couteau suisse de votre trésorerie d’entreprise

par | 15 Jan, 2019 | Entreprise

Temps de lecture : 5 minutes

Avant lecture : Cette article est orienté vers les chefs d’entreprises. Toutefois cette solution est accessible aux particuliers, dans une démarche de diversification d’épargne.

Il est fréquent de rencontrer des sociétés qui possèdent une trésorerie d’entreprise peu optimisée et peu investie. C’est souvent le problème du dirigeant ou du DAF face à l’absence de solution et surtout face aux manque de conseils qu’ils leur sont apportés.
La trésorerie reste donc dormante sur un compte courant ou sur des comptes à termes (CAT – DAT) dont le rendement quasi nul aujourd’hui « inférieur à 0,70% net » laisse une trésorerie se dévaloriser, face à un coût de la vie supérieure. Inflation de 1,9% sur 2018.
Et c’est bien dommage car les solutions existent, selon les besoins à court, moyen et long terme. Elles prennent en compte les deux critères indispensables pour le dirigeant: la sécurité et la disponibilité.
Je vous propose de vous pencher sur le compte-titre.

Caractéristiques du compte-titres

N’y voyez pas un produit de boursicoteur, cette enveloppe a énormément évolué ces dernières années et accueille de nos jours de nombreuses classes d’actifs.
De plus, depuis la loi de finance 2018 et l’instauration du PFU, la fiscalité du compte-titre retrouve des couleurs.
Le compte-titre est un produit financier très simple qui se décompose en deux poches :
Une poche espèce qui accueillera votre excédent de trésorerie disponible et les plus-values ou vente de votre poche investie.
Une poche investie qui peut accueillir désormais de nombreux supports (Titres vifs, Fonds patrimoniaux, Valeurs Immobilières, ETF, Produits structurés…). Vous pouvez, à l’aide du compte-titre, organiser votre trésorerie selon un couple rendement – risque intéressant.

Pourquoi détenir un compte-titres

Il est impératif de segmenter la trésorerie de l’entreprise en fonction des besoins en fond de roulement, ainsi que les investissements à court et moyen terme.
Pour une trésorerie à très court terme (six mois), le compte courant ou le CAT est à privilégier.
Dépasser ce délai à court / moyen terme (six à vingt-quatre mois), le compte-titre est à envisager sérieusement.
Notre prochaine newsletter répondra à votre besoin de gérer de l’excédent de trésorerie sur du long terme.

Pour qui

Que ce soit pour une société d’exploitation ou une société patrimoniale (Holding) dont le besoin de fond de roulement (BFR) va être différent, le compte-titre est un véritable couteau suisse pour organiser sa trésorerie.
Que l’entreprise soit jeune ou ancienne, à partir du moment où la trésorerie nécessaire à court terme est identifiée et déjà constituée, il est nécessaire de diversifier le surplus que vous commencez à constituer en vue d’obtenir un rendement égal ou supérieur à l’inflation afin de ne pas perdre d’argent.

Avantages

Le compte-titre est une solution simple à mettre en place. Il se pilote et se configure selon les besoins de chaque trésorerie. Les évolutions dont a profité ce contrat lui permet sur la poche investie, de disposer de véritable diversité de valeurs donnant au compte-titre la possibilité d’avoir plusieurs visions à différents horizons.

Inconvénients

Vous l’avez compris, le compte-titre n’est pas un produit à cent pour cent sécuritaire, même s’il peut être configuré de façon prudente.
Toutefois il est important de décorréler deux choses :
1 La peur, par manque de connaissance ou informations incomplètes
2 Le risque, qui peut être encadré ou catégorisé, dans le cadre de la réglementation financière.
Une chose est certaine, les chefs d’entreprise que vous êtes sont bien conscients que sans une certaine prise de risque, créer de la valeur n’est pas possible.

 

Et si nous en parlions ensemble?

06 47 29 23 21

Par mail

Guillaume Charpentier

Conseil en Investissement Financier (CIF) n° E 00 84 52 Membre de l’ANACOFI
Inscrit à l’ORIAS n° 160 05 083 (www.orias.fr
Courtier en Assurance (CA)
Mandataire en Opération de Banque et Service de Paiement (MOBSP)

Ma conclusion au sujet des compte-titres

En ce début d’année les chiffres de votre comptabilité sont connus ou proches de l’être. Prenez un moment pour définir comment structurer votre trésorerie. Nous sommes à votre écoute pour vous conseiller et vous accompagner.
Car laisser dormir de la trésorerie sur un compte, peut, voir non rémunérateur, revient à dévaloriser le fruit de votre travail.

 

Les plus

  • Sécurité
  • Disponibilité
  • Performance
  • Diversification des valeurs pouvant être intégrées aux supports
     

Les moins

  • Poche investie pour partie non garantie