UN PLACEMENT QUI NE VAUT PLUS

LA PELLE POUR L’ENTERRER

par | 28 Mai, 2020 | Epargne

Temps de lecture : 5 minutes

Il est un produit que vous détenez sûrement dans vos placements, pour vous ou vos enfants.

Votre partenaire financier vous l’a fait ouvrir, sans véritable stratégie et sans vous expliquer les caractéristiques de ce contrat d’épargne.

Il s’agit du Plan d’Épargne Logement (PEL)

Comprenez bien, ce produit est tout simplement « Has Been » et si vous détenez un placement similaire, les lignes qui suivent sont pour vous !

De même, si l’un de vos proches dispose de ce type d’épargne, rendez-lui service, transmettez-lui cette newsletter!

Le PEL, lors de sa mise en place, avait pour objectif de vous permettre de construire de l’épargne, dans la perspective d’investir sur un projet immobilier.

A son origine, ce contrat d’épargne, vous faisait profiter d’un taux plus bas, sur une partie du montant à financer. L’Etat vous accordait une prime et ce placement ne supportait pas de cotisation sociale et d’impôt.

Mais ça, c’était avant ….

A ce jour, ces avantages ont pour partie disparu et ceux qui sont restés sont fortement diminués.

-Les taux d’emprunts sont historiquement bas, le PEL ne vous apporte plus d’avantages sur un prêt.

-La prime d’Etat a été pelée et s’élève généreusement à 1 500€, sous conditions…

-Ce placement supporte désormais tous les assauts de la fiscalité.

-Ce contrat est bancal, il n’est ni véritablement disponible, ni bloqué et le fait d’en retirer un euro le clôture.

– Enfin passé un certain délai, vous ne pouvez plus l’alimenter.

Tenant compte de ces éléments, votre PEL est un contrat d’épargne qui ne présente désormais que des inconvénients, c’est tout simplement du non-sens d’investir sur un tel produit.

Alors, certains d’entre vous vont me dire : « Oui, seulement ce placement ouvert en 2011 me rapporte 2,5% »

D’accord, face au rendement de 0,5% sur votre livret A, je vous l’accorde, c’est Noël.

Et bien non, car ce produit devenu inefficient ne répond à aucune stratégie.

Votre épargne mérite mieux !

Voici une alternative concrète, vous permettant de donner du sens à vos avoirs financiers.

Il ne s’agit plus d’épargner de façon passive, mais d’investir, de façon raisonnée.

Souvenez-vous des parents du petit Jules, dans cette merveilleuse saga, qui comparait la performance de leurs livrets avec les notes de leur cancre de fils. Vous ne l’avez pas lu ? Voici le troisième épisode, sur quatre révélations incontournables.

Monsieur et Madame MICHU, pour préparer les grandes études du petit Jules décident d’investir sur un PEL en 2010, apportant un généreux rendement de 2,5% par an.

Montant du versement initial, 10 000€, en 2010.

Montant des versements mensuels 100€ sur 10 ans

A horizon 2020, ils auront épargné 23 200€ et généré 6 476€ d’intérêts.

🔸 Leur placement est sur un support d’épargne qui n’est pas liquide, en cas de besoin, durant la période. Ce contrat nécessitera sa clôture au moment du premier retrait et celui-ci supportera de la fiscalité plein pot au moment du rachat pour financer les études…

SI l’idée d’un conseil plus avisé, et surtout plus personnalisé, leur était venue, ils auraient pu se voir proposer une autre solution pour investir leur épargne

Un contrat d’épargne qui intègre la disponibilité, la sécurité et du rendement qui aurait pu être construit de la sorte :

Montant du versement initial 10 000€, répartit à :

40% sur un fonds euro (Performance moyenne 1,5% sur la durée)

45% sur des valeurs immobilières (Performance moyenne 4,5% sur la durée)

15% sur des deux ou trois valeurs diversifiées (Performance moyenne 3,5% sur la durée)

Montant des versements mensuels 100€ sur 10 ans, avec la même répartition.

A horizon 2020, ils auront épargné 23 200€ et généré 10 383€ d’intérêts, soit le double de leur mise initiale, ou prêt de 50% de leur capital total.

🔸 Dans cette configuration, 40% du capital est garanti et disponible à tout moment, sans clôture du contrat. 85% du total est sécurisé.

Au moment de financer les études, selon le profil de celles-ci, les parents pourront procéder à des rachats programmés et alléger ainsi la fiscalité dans le temps. L’effort d’épargne réalisé aura véritablement été bonifié.

Enfin à l’issue de cette période, le contrat restera ouvert pour un autre projet et aura pu être alimenté selon les revenus du foyer.

Comprenez que construire votre épargne, avec des supports de placement qui ont du sens, est accessible à tous. Le fruit de votre travail, votre revenu qui vous donne une capacité d’épargne, doit trouver une seconde vie.

Prenons un moment pour faire un point sur la composition de vos placements et leur cohérence face à vos projets ou aux besoins qui vont se présenter à vous dans le temps. Pensez-vous que votre épargne mérite une heure de votre temps ? Assurément oui, me concernant, alors je vous offre cette heure pour un premier échange !

Et si nous en parlions ensemble?

06 47 29 23 21

Par mail

Guillaume Charpentier

Conseil en Investissement Financier (CIF) n° E 00 84 52 Membre de l’ANACOFI
Inscrit à l’ORIAS n° 160 05 083 (www.orias.fr
Courtier en Assurance (CA)
Mandataire en Opération de Banque et Service de Paiement (MOBSP)

Vous vous posez des questions à propos de la performance de votre épargne?

 

Contactez moi, je me ferai un plaisir de répondre à vos questions.

06.47.29.23.21